Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Intervention au Conseil conjoint Ville-CPAS du 19 décembre 2011

Publié le par Anne Oger

Intervention au Conseil conjoint Ville-CPAS du 19 décembre 2011 sur l'insertion socio-professionnelle

 

Les actions entreprises sont multiples,voire même originales.

Je voudrais simplement livrer 5 autres pistes concernant l'insertion socioprofessionnelle,

 

  • Continuer à développer une offre de formation dans des créneaux porteurs, peut-être innovants. Il a été question ici avec Rénov'éco2, d'écoconstruction : n'y a-t-il pas encore d'autres créneaux?

  • Concevoir aussi d'autres formes de stages d'immersion dans le milieu professionnel. Car accompagner quelqu'un dans sa réflexion ne suffit pas pour qu'il construise un projet professionnel solide.

Une EFT au Québec propose une initiative intéressante, un module intitulé «La rampe»: le stagiaire a l'opportunité, pendant 6 semaines, de s'essayer à différents métiers de la construction (toiture, menuiserie, peinture...) pour choisir ce qui lui convient le mieux, en meilleure connaissance de cause. Durant cette période, le rythme est moins intensif et le stagiaire est amené à réussir des réalisations à sa portée, ce qui augmente sa confiance en lui. Cette expérience ne peut-elle pas nous inspirer?

  • Apporter un soutien psychologique encore plus efficace. Beaucoup de ceux que nous entendons en audition ont accumulé des expériences négatives, ont du mal à se projeter dans l'avenir, voire s'interdisent de réussir, car ils ont intégré l'idée qu'ils n'étaient bons à rien. Les amener à élaborer un projet de vie demande de lever de nombreux freins, mais certains sont souvent inconscients.

  • Assurer un suivi après la formation, d'un ou deux ans, par exemple pour les art.60. S'il est vrai qu'on perd la trace de certains, que deviennent les autres? A quel type d'emploi ont-ils eu accès? Quelles sont leurs difficultés? N'est-il pas utile de leur proposer une postformation? Les données recueillies permettraient d' améliorer le travail d'insertion.

  • Chercher à renforcer les synergies entre EFT. Elles sont sans cesse dans le questionnement: comment concilier la rentabilité financière, avec la formation et avec l'encadrement social? Une réflexion commune sur les objectifs poursuivis, sur les moyens à mettre en œuvre, sur la création de nouveaux outils, pourrait être bénéfique.

 

 

Je voudrais terminer par ceci. Notre société trouve normal que chacun trace son chemin, soit responsable de sa vie et trouve du travail. Mais valoriser à ce point l'insertion socio-professionnelle, c'est paradoxal, alors que le chômage est structurel et de masse. Il existe bien une responsabilité collective et il serait stérile de culpabiliser, voire de stigmatiser, tous ceux et celles qui n'arrivent pas au modèle de réussite sociale prôné par la société. Je suis sûre que, tous ici, vous l'avez bien compris.

Publié dans Conseil Communal

Partager cet article
Repost0