Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Conseil Communal février 2017 : le Chemin Vert à Naninne

Publié le par Anne Oger

Problématique du Chemin Vert à Naninne

Pour ceux qui ne le connaissent pas, le Chemin Vert se situe à Naninne et est bordé, sur une bonne partie de sa longueur, par des champs d'où son nom mais il délimite aussi un quartier qui est un quartier résidentiel, proche de la nationale 4 et du zoning.

En quelque sorte, ce quartier est très isolé, enclavé, coupé du reste du village.

La circulation routière y est intense. Et depuis déjà pas mal d'années, avec l'installation du parc à conteneurs et le développement du zoning, elle s'est intensifiée.

Aujourd'hui, le problème est loin d'être résolu. Nous constatons, par exemple, l'installation d'un vendeur de matériaux de construction, ce qui amène encore davantage de camions.

Pour le reste, beaucoup d'automobilistes empruntent encore cette voie, une voie de délestage pour ceux qui veulent passer de la Vallée de la Meuse à la nationale 4, de façon assez rapide.

Enfin, c'est une voie empruntée par les agriculteurs pour rejoindre leurs champs.

C'est donc une situation assez complexe.

Des mesures ont déjà été prises mais des problèmes de sécurité demeurent bel et bien.

Certains sont bien sûr dus à la vitesse. Les véhicules qui viennent de la nationale 4, après un virage, se trouvent dans une ligne droite et ont tendance à accélérer. Ceux qui viennent du village de Naninne peuvent ralentir un peu plus d'autant qu'il y a une priorité de droite liée à la rue des Guérets et qui peut les ralentir, à condition qu'ils la respectent du moins. Les camions entrent et sortent du zoning, parfois aussi assez rapidement ou ils viennent du parc à conteneurs.

On était déjà bien sensibilisé aux problèmes donc le Collège, déjà en novembre 2012, avait proposé que l'accès soit interdit aux conducteurs de véhicules ou trains de véhicules ayant, chargement compris, une longueur supérieure à 15 mètres. Cette décision avait été avalisée par le Conseil communal.

Cependant, la situation reste particulièrement dangereuse pour les cyclistes et plus encore pour les piétons, vu l'absence de trottoirs du côté des maisons et de l'autre côté, il s'agit d'herbes souvent hautes, voire même de fossés. Je défie quiconque d'aller se promener là avec une poussette, c'est vraiment le parcours du combattant. Je ne parle pas encore ici de ceux qui devraient utiliser une chaise roulante.

S'ajoute encore à cela le manque d'éclairage, surtout en période hivernale. Or, des ouvriers – par exemple, ceux qui travaillent dans un atelier protégé dans le zoning – se rendent de la nationale 4 au zoning par ce chemin et refont le même trajet le soir, dans une relative obscurité.

De façon plus globale, je regrette qu'aucun trajet pédestre alternatif n'existe entre le village et ce quartier, ni d'ailleurs entre la rue des Viaux et le zoning, alors que des commerces s'y sont installés – comme des commerces d'alimentation – et que les villageois, qui n'habitent pas très loin, aimeraient s'y rendre à pied.

Comment donc encourager la mobilité douce? Nous sommes dans un contexte qui n'est pas urbain. Les gens aiment bien, à la campagne aussi, utiliser davantage les vélos ou se rendre à pied à certains endroits.

Quelles mesures complémentaires pourraient être prises?

Quelles solutions pour l'absence de trottoir et l'éclairage insuffisant?

Réponse de Mme Barzin

Les services de Police ont déjà eu l'occasion d'analyser la situation de cette route et différentes mesures ont déjà été prises : l'interdiction de la circulation des véhicules de plus de 15 mètres, la limitation de vitesse pour la portion du Chemin Vert, située à hauteur du bâti, ce qui n'est pas le cas sur toute la rue…. Là, on a ramené la limite à 50km/h, au lieu de 70. Il faut savoir qu'en principe, on utilise la limitation de 70km/h dans les voiries situées hors agglomération, comme c'est le cas pour le Chemin Vert, mais ici, une mesure avait été prise de réduction de la vitesse à 50km/h.

La signalisation a été renforcée également. Un panneau B17 a été placé au Chemin Vert, à proximité du carrefour avec la rue des Guérets, pour rappeler aux automobilistes la priorité de droite.

Selon les relevés qui ont été faits par les services de Police, on ne constate néanmoins que peu de situations vraiment accidentelles à cet endroit : un accident avec blessé léger et trois accrochages sur le Chemin Vert, particulièrement au carrefour avec la rue du Malpair, la prolongation vers la rue des Viaux et au carrefour aussi avec la rue des Pieds d'Alouette.

C'est plus au niveau du carrefour que l'on a rencontré quelques situations plus difficiles ces dernières années, mais pas sur le reste de la route.

Un radar préventif avait été placé, il y a quelques semaines, à proximité du carrefour entre la rue des Guérets et le Chemin Vert. L'analyseur de trafic avait déjà été placé il y a un certain temps, il sera demandé à la Police de le réinstaller pendant une période déterminée, afin de pouvoir mettre à jour l'analyse (transit et vitesse des automobilistes).... On verra ensuite si des mesures complémentaires doivent être prises.

On peut aussi réfléchir à un renforcement de la signalétique.

Il y a plusieurs rencontres des travailleurs avec la Police, qui a rappelé les règles et les éléments importants en matière de sécurité. Il y a même eu une formation d'une matinée qui avait été organisée sur la sécurisation des déplacements pédestres.

On peut examiner la question au niveau de l'éclairage.

Réponse de M. l'Echevin, L. Gennart:

Au niveau d'un casse-vitesse, on n'est pas vraiment favorables. Tout d'abord parce qu'il devrait être placé devant une maison et les premiers qui demandent pour enlever un casse-vitesse, ce sont les riverains directs. Cela occasionne donc dès le départ un grand souci.

Au niveau d'un cheminement ou d'un trottoir, vous savez que dans les nouveaux lotissements, on prévoit tout cela dès le départ. Il est imposé, pour un tel lotissement, d'avoir un cheminement. Revenir après coup sur des non-réalisations, c'est beaucoup plus complexe.

Aujourd'hui, on a acquis une nouvelle caméra pour faire un cadastre complet de nos chaussées, de nos trottoirs, de nos fossés. Un travail de 2 ans pour essayer de recenser et d'avoir une image bien fidèle des trottoirs actuels. Alors, on pourra fixer les priorités.

Ces priorités seront fixées en fonction des difficultés qu'il y a pour les grandes institutions: les écoles, les hôpitaux, les grands cheminements. Il n’est pas certain que le Chemin Vert arrivera au sommet des priorités parce que l'on sait qu'il y a des cheminements très proches des écoles aujourd'hui, où il y a lieu d’abord de faire des travaux.

Réponse de Mme l'Echevine, P. Grandchamps:

C'est vrai que pour les modes doux, ce tronçon est loin d'être idéal que ce soit pour les piétons ou les cyclistes. Pour les cyclistes, il n'y a pas forcément la place là pour imaginer des sites séparés de la voiture pour pouvoir y circuler en toute sécurité.

Il y a des enjeux sur tout le territoire. On a un Plan vélo qui sélectionne une petite centaine de projets qui commencent à être bien réalisés, étape par étape. Il concerne surtout le Centre-Ville et la périphérie proche.

Il est prévu de l'élargir jusqu'aux villages, en préconisant des itinéraires les plus sécurisés possibles. Donc forcément ces quartiers, et globalement Naninne, seront dans le pipeline. Il n'y a pas de solutions miracles partout, mais ce qui compte, c'est d'offrir au moins un itinéraire des villages vers les axes de communication et les centres d'intérêts.

Ma réponse:

Nous ne manquerons pas de transmettre toutes ces informations aux Naninnois. Je crois qu'il est important – mais je l'ai entendu au travers de vos paroles – qu'ils ne se sentent pas oubliés. Il faut que l'on ait l'impression que le dossier avance un peu, pour ne pas que l'on revienne encore avec les mêmes problèmes lors de la législature prochaine.

Je me rends bien compte que l'on ne peut pas tout résoudre en un coup mais essayons d'avancer.

Encore une fois, j'aimerais mettre l'accent sur la mobilité douce. Il est vrai que le contexte n'est pas accidentogène, mais il n'y a peut-être pas beaucoup d'accidents avec des usagers faibles, parce qu'il n'y en a pas. C'est trop dangereux, donc la plupart des gens prennent automatiquement la voiture pour sortir de chez eux et ne vont pas s'y aventurer à pied.

Je crois que, dans le contexte actuel, où l'IBSR a signalé pour 2016 une recrudescence d'accidents touchant justement les usagers faibles, nous devons être particulièrement vigilants à cet égard-là.

 

Publié dans Village

Partager cet article
Repost0

20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy

Publié le par Anne Oger

quatrième rencontre du genre organisée par l'Arrondissement cdH de Namur et les Jeunes cdH de Namur-Ville.
Un personnage impressionnant, une personne méconnue et charismatique.

20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy
20 février 2017: Raconte-nous ton histoire avec Herman Van Rompuy

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

17 février : Soirée de mise à l'honneur du sport et des sportifs namurois

Publié le par Anne Oger

 

 
Un succès de foule mérité, une valorisation de tous celles et ceux qui cherchent sans cesse à se dépasser et qui souvent, mettent en avant leur sens du collectif. 
 
La Bourse Chloé Graftiaux a été attribuée à une très jeune gymnaste prometteuse, Aline Piérard. Grâce à un chèque de plus de 2000 euros, elle va pouvoir continuer à allier plus facilement sa passion pour le sport et ses études.
 
Le trophée du coeur va au Cercle d'escrime de Namur pour sa section handi: un bel exemple d'intégration, de solidarité et de courage. A noter la présence de Michaël Sauvenière, vice-champion de Belgique... dont la maman est originaire de Naninne
 
Le trophée du mérite sportif va à l'équipe de dames du tennis de table de Malonne, une équipe jeune et motivée... Une belle mise en valeur du sport au féminin.
17 février : Soirée de mise à l'honneur du sport et des sportifs namurois
17 février : Soirée de mise à l'honneur du sport et des sportifs namurois
17 février : Soirée de mise à l'honneur du sport et des sportifs namurois
17 février : Soirée de mise à l'honneur du sport et des sportifs namurois
17 février : Soirée de mise à l'honneur du sport et des sportifs namurois

Publié dans Divers

Partager cet article
Repost0

13 février: L'ancienne caserne des pompiers transformée en école 

Publié le par Anne Oger

 
 
Conférence de presse:en présence des  Ministres Marie-Martine Schyns, Jean-Claude Marcourt et Maxime Prévot ainsi que de 'Echevin Tanguy Auspert
 
Les locaux de l'ancienne caserne seront réaménagés pour accueillir des élèves d'Henri Maus et Félicien Rops. La Haute école Albert Jacquard déménagera, elle, dans le quartier des Cadets.
13 février: L'ancienne caserne des pompiers transformée en école 

Publié dans Conseil Communal

Partager cet article
Repost0