Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Intervention au Conseil Communal du 4 septembre 2018. Le cannabis light.

Publié le par Anne Oger

Objet : Concerne : l’ouverture de magasins vendant du cannabis dit « light »

 

Depuis peu, deux magasins proposent à Namur du cannabis dit « light » : les composants de ce produit sont en grande partie différents de ceux utilisés dans le cannabis traditionnel. C’est un sédatif relaxant pouvant être utilisé à des fins thérapeutiques, sans effet psychotrope, à l’inverse de la drogue bien connue.

 

Depuis peu, une directive européenne autorise la vente de ce type de cannabis. Il n’empêche que le débat est loin d’être clos et que l’interprétation de cette directive varie suivant les pays : en France, par exemple, le gouvernement a finalement fait marche arrière et a décidé de fermer ce type de commerce. Chez nous, la Ministre de la Santé a demandé une enquête, enquête toujours en cours auprès de l’agence fédérale des médicaments et des produits de la santé.

 

Alors que la situation reste confuse au niveau de la légalité, comment se positionne la Ville de Namur ?

 

Sans vouloir tomber dans le raccourci et porter un jugement sans nuance, je m’interroge aussi : les rues où se trouvent les magasins sont fréquentées par beaucoup d’écoliers. Quelle sera leur réaction ? Seront-ils sensibles à la différence entre les deux types de cannabis ? Ne risquent-ils pas de faire un amalgame et de penser que le cannabis comme drogue est désormais en vente libre ?

Certes, des articles sont parus dans la presse ; ils peuvent dissiper bien des malentendus, mais ce ne sont guère les jeunes, sujets ou non à des assuétudes, qui risquent de les lire jusqu’au bout…

 

La Ville de Namur, très sensible à la prévention, va-t-elle  réagir ? Si oui, comment ?

Partager cet article
Repost0